HackITOut vécu par des stagiaires à Manuvie

par Kristen Shiozaki  |  18 novembre, 2019

Bonjour. Nous sommes Jiada Liang (développeur – étudiant du programme coopératif) et Kristen Shiozaki (conceptrice, Ingénierie de l’expérience utilisateur – étudiante du programme coopératif). Nous terminons tous les deux notre session de stage d’automne 2019 à Manuvie à Waterloo. Jiada est sur le point de commencer sa session 4A en informatique et Kristen, sa session 2A en ingénierie de conception de systèmes, à l’Université de Waterloo.

Nous faisons partie de l’équipe Transformation et pratiques de l’ingénierie et, la semaine dernière, nous avons eu droit à une expérience sans pareille lors du marathon de programmation interne Hack IT Out à Montréal. Voici un aperçu de nos trois jours à Montréal.

Etudiants du programme cooperatif a HackITOut (de gauche a droite - Kristen Shiozaki, Sarah Stock et Jiada Liang)

Étudiants du programme coopératif à HackITOut (de gauche à droite : Kristen Shiozaki, Sarah Stock et Jiada Liang)

Jour 1

Ici, Kristen ! Dans le billet de blogue qui suit, je vous raconte, de mon point de vue, l’expérience de Jiada et la mienne lors de l’événement HackITOut.

Notre journée débute à 6 h du matin. Nous sommes dans un taxi en route vers l’aéroport Pearson de Toronto pour prendre un vol à destination de Montréal à 9 h. Le marathon de programmation ne commence officiellement que demain, mais les participants sont invités à se rassembler à l’arcade North Star dans l’après-midi.

Nous y trouvons les membres de notre équipe pour HackITOut; la majorité travaillent au bureau de Montréal (et comme on pouvait s’y attendre, il y a plus de francophones que d’anglophones, donc je sens que je vais dépoussiérer mes connaissances de français du secondaire au cours des prochains jours). Nous rencontrons presque tous les 30 participants au marathon de programmation et aiguisons nos habiletés aux machines à boules. Ai-je oublié de mentionner les sandwichs de la charcuterie Schwartz’s? Amateurs de viande fumée, vous serez servis.

Notre journée ne s’arrête pas là ... Les employés de Waterloo sortent manger une poutine. Nouveaux de quelques semaines seulement, nous avons côtoyé peu de monde en dehors de notre équipe immédiate, donc c’est une belle occasion de faire connaissance avec eux.

Souper avec l equipe CET de Kitchener-Waterloo

Photo de l’équipe de Kitchener-Waterloo

Même si ça peut sembler classique de dire que c’était génial d’apprendre à connaître des collègues, on ne réalise pas à quel point ça fait une grande différence dans un milieu de travail. Maintenant, nous pouvons dire bonjour à plus de gens le matin en arrivant au bureau, demander un coup de main n’importe quand et faire des blagues.

Jour 2

Première journée du marathon de programmation ! Avant d’aller plus loin, voyons ce qu’est un marathon de programmation et ce que ça signifie à Manuvie. Tout d’abord, il ne s’agit pas d’un marathon de programmation étudiant typique, avec ateliers, défis d’API et soirées complètes devant l’ordinateur. Ces marathons durent généralement de un à trois jours et prévoient divers événements pour garder les étudiants motivés, mais ici, à HackITOut, le programme commence à 10 h et se termine à 20 h. Il y a cinq équipes, composées de cinq à sept personnes, chacune dotée de compétences différentes. La mienne compte deux ingénieurs d’assurance de la qualité, un développeur iOS, un développeur Android, deux concepteurs, Expérience utilisateur et un développeur d’applications dorsales adjoint, TI. L’autre conceptrice, Expérience utilisateur, Sarah, est stagiaire, comme moi, et travaille au RedLab à Montréal.

Mon groupe décide de créer un service de soutien à la clientèle par clavardage en direct dans l’application mobile de Manuvie. Sous l’onglet Communiquez avec nous, l’utilisateur peut lancer une séance de clavardage en direct où un assistant virtuel amorce la conversation et répond à des questions de base (p. ex. : « Quels sont mes avantages actuels? »). Si la question est trop complexe pour l’assistant virtuel (p. ex. : « Comment puis-je effectuer un dépôt? »), un employé du Service à la clientèle est invité au clavardoir pour prendre le relais et aider l’utilisateur.

Kristen avec son equipe de HackITOut

Salutations de mon équipe à HackITOut

Nous répartissons les rôles d’après les compétences et ceux qui souhaitent s’aventurer sur un nouveau terrain restent libres de le faire aussi. De mon côté, je travaille avec l’autre conceptrice stagiaire pour déconstruire le parcours de l’utilisateur, définir les cas extrêmes et concevoir l’interface utilisateur de la fonctionnalité de clavardage en direct. Comme aucune de nous deux n’est familière avec l’application, il est difficile de planifier le parcours de l’utilisateur au début, mais nous y arrivons grâce à l’aide de membres de l’équipe qui la connaissent bien. Nous commençons à concevoir des profils de clients, à établir les flux de tâches de base, puis à concevoir l’interface utilisateur. Nous reproduisons et modifions les écrans originaux de l’application mobile pour en produire de nouveaux pour les clavardoirs et la fonction de rétroaction.

L’équipe s’arrête à environ 17 h parce que bon nombre des membres prennent le transport en commun pour rentrer à la maison, mais je reste pour continuer à travailler sur les fonctionnalités de la « prochaine étape » de notre application. Nous avons un prototype de l’application iOS, mais Sarah et moi créons un prototype interactif dans Figma afin de présenter les « prochaines étapes » de notre projet.

Jiada fait partie d’une autre équipe et c’est son premier marathon de programmation. Son groupe comprend quatre autres membres : un architecte de plateformes, un concepteur de solutions, un membre de la première cohorte de l’université Manuvie à Montréal et un ingénieur qualité. Leur idée est de créer un indicateur de vitesse qui mesure l’efficacité d’une page Web et un programme d’automatisation qui évalue régulièrement les sites Web de Manuvie et enregistre les données en temps opportun. Vu la contrainte de temps, ils partent d’un outil d’évaluation de pages Web (Google Lighthouse) et se lancent dans la création d’une interface utilisateur conviviale, puis complètent les fonctions d’interface de programme d’application existantes. L’objectif du projet est que tout le monde s’amuse et apprenne quelque chose de nouveau.

Jiada avec son equipe de HackITOut

L’équipe de Jiada à l’œuvre

Le concepteur de solutions gère l’instanciation de la base de données, établit les données initiales de la base de données et transfère le projet dans l’infonuagique une fois fonctionnel. L’ingénieur qualité et l’architecte de plateformes font des recherches sur les logiciels qu’ils pourraient utiliser, consignent le processus de développement et préparent le matériel pour la démonstration. L’étudiant de l’université Manuvie s’occupe de la dimension frontale et Jiada élabore l’interface de programmation d’application dorsale.

Comme il est le seul développeur d’applications dorsales, Jiada se retrouve avec une énorme responsabilité sur les épaules, mais il travaille d’arrache-pied du matin jusqu’au soir. Il dit que le développement de l’interface de programmation d’application dorsale s’est bien déroulé pour la majeure partie, sauf qu’il a eu de la difficulté à accéder à la base de données à un moment donné à cause d’un problème avec un serveur mandataire. Avec l’aide des autres membres et de ses mentors, l’équipe résout le problème. Bref, à la fin de la journée, l’interface de programmation d’application est en place et prête. En revanche, la portion frontale n’avance pas aussi bien. Résultat : une fois sa partie terminée, même après être rentré à l’hôtel, Jiada s’y attaque. C’est l’une des personnes les plus motivées et persévérantes que j’ai rencontrées et ça m’impressionne de savoir qu’il est resté debout après minuit pour terminer le côté frontal en plus des tâches qui lui étaient assignées.

Jiada qui ecrit sur le tableau blanc pour le projet de son equipe

Jiada qui écrit sur le tableau blanc pour le projet de son équipe

Le reste de la soirée de libre, les employés de Manuvie de Waterloo et quelques mentors de HackITOut du bureau de Montréal vont au restaurant. C’est là que l’équipe tisse de vrais liens. Cliché peut-être, mais si vous passez deux heures assis avec votre supérieur et vos collègues, c’est inévitable, vous allez découvrir des trucs intéressants les uns à propos des autres. J’apprends qu’un de mes collègues est un grand amateur de courses de formule 1 et qu’un autre lit sur les systèmes intégrés. La plupart ont des enfants, donc c’est fascinant d’entendre parler de leur quotidien à l’extérieur du bureau.

Jour 3

Avant de partir pour aller prendre notre vol de retour vers Toronto tard en soirée, nous avons des démonstrations à préparer !

C’est là que le stress embarque parce que les équipes se heurtent à des bogues pendant les tests. La nôtre éprouve quelques difficultés à appeler le robot dans le prototype de clavardage en direct; notre développeur iOS planche sur le débogage jusqu’à la démonstration. L’équipe de Jiada décèle une erreur qui empêche des données clés d’être conservées dans la base de données. Il se retrouve lui aussi en mode débogage jusqu’à la dernière minute, et termine juste à temps. Nos deux équipes échouent à mettre en œuvre certaines fonctionnalités et, celle de Jiada manque de temps pour migrer le projet sur un serveur infonuagique. Nous sommes tout de même fiers de ce que nous avons accompli pendant ce court laps de temps, et nous avons eu du plaisir à apprendre de nouvelles technologies.

À 13 h précises, nous commençons les démos. Je participe à la présentation de notre équipe. Je parle de la fonction de rétroaction de notre application. Je suis reconnaissante d’avoir eu l’occasion de présenter le travail de notre équipe à des cadres supérieurs de Manuvie. Au début, c’était assez angoissant, mais quand j’y repense, je me dis : « Wow ! J’ai vraiment donné une présentation devant Hugh Cumming. » Nous tenons d’ailleurs à remercier tout particulièrement nos panélistes, Mike Pettersen, Chloe Latailleur Benarya, Josée Desjeans, Louis Jacob et Hugh Cumming.

Kristen et Sarah qui presentent le projet de leur equipe

Sarah Stock et moi en train de présenter la fonctionnalité de clavardage en direct de notre équipe

Une fois que tout le monde a présenté son travail, c’est l’heure d’une séance Posez-moi vos questions avec Hugh Cumming. Hugh est le chef des systèmes d’information de Manuvie Canada, et il a pris un vol Toronto-Montréal juste pour assister à HackITOut. Les employés lui demandent tant des conseils généraux que des précisions sur les prochaines étapes pour Manuvie. Personnellement, je suis un peu étourdie de recevoir un tel flot de renseignements sur Manuvie avant de faire partie de ses rangs, mais le contenu est pertinent, car la société et ses pratiques influencent les produits que je contribue à créer ici.

Après les cérémonies de clôture, tous les participants rentrent chez eux, à l’exception des panélistes, des mentors et des employés de Waterloo. Nous allons prendre un verre pour célébrer et remercier tout le monde de son excellent travail. C’est triste de dire au revoir à nos coéquipiers et amis. Après ces quelques jours, nous avons l’impression de nous connaître et de travailler ensemble depuis des lustres. Nous espérons que, même si nous sommes dans des provinces différentes, certains employés de Manuvie de Montréal vont venir nous rendre visite à Waterloo avant la fin de notre stage coopératif.

Les ceremonies d ouverture du HackITOut 2019 a Montreal

Les cérémonies d’ouverture du HackITOut 2019 à Montréal

Nous remercions spécialement l’équipe Transformation et pratiques de l’ingénierie de nous avoir permis de vivre cette expérience. Un immense merci également à Kristin Flannigan et à Gennifer Berton pour l’organisation de cet événement, à Julie Fisher pour la gestion des communications et aux mentors, Hai Hua, Junting Guo, Yamen Alsamman, Arun Sridharan, Janaki Dhivakar. Thierry Leroux-Demers, Shandon Miller et Gary Feierabend. Vous avez tous rendu notre voyage à Montréal mémorable.

À la prochaine, Montréal !

Articles connexes

Vivez des expériences incroyables avec des gens qui incarnent nos valeurs, qui se préoccupent profondément de la croissance et qui font preuve d’empathie envers ceux pour qui nous créons nos produits.

#LaVieÀManuvie